Une solution de traitement globale pour les vignes

31,001000,00

Une solution de traitement totalement naturelle efficace pour les vignes.

Effacer

Description

Une solution de traitement globale pour les vignes – Viné

 

Produit utilisable en agriculture biologique en application du RCE N° 834/2007

Adapté aux vignes, cette solution est utilisable en préventif ou en curatif.

Adaptée aux vignes, cette solution est utilisable en préventif ou en curatif.

Nous ingérons d’une manière ou d’une autre les produits que nous mettons dans la Terre. Cette solution est totalement naturel, et n’engendre aucun risque de nocivité.

Les sols redeviennent vivants et l’environnement préservé. Les nappes phréatiques proches baissent en concentration de nitrates par effet induit. La Terre stabilise son taux d’acidité. Un ajout de matière organique naturel est un complément indispensable.

Une parade aux maladies : flavescente dorée, pourriture grise, mildiou, eutypiose, oïdium, et bien d’autres maladies, insectes et champignons. Une lutte naturelle et efficace contre tous les acariens, vers de grappe, virus, bactéries, etc.

Bénéfices de cette solution

  • Plus de sécurité (aucune toxicité).
  • Meilleure santé.
  • Economies budgétaires.
  • Production plus importante à terme.
  • Simplification du travail.
  • Traitement avec des produits issus de la nature.

Pour quelles raisons explorer nos solutions ?

  • Une solution économique.
  • Moins de contraintes de travail.
  • Des vignes plus fournies et en meilleure santé.
  • Plus de désherbage et l’utilisation des déchets verts et des déchets de coupes.
  • Une nature plus saine.
  • Une santé préservée pour vous et vos enfants.
  • Renforce le système immunitaire de la plante
  • Rétablit l’équilibre organique de la terre
  • Rétablit l’équilibre biologique et permet la biodiversité.
  • Favorise la cicatrisation après taille ou accident sur la plante.

Pour quels traitements ?

  • Traitement global pour toutes les vignes
  • Active la dégradation et la transformation des matières organiques naturelles apportées (biochar, fumier, déchets verts etc…)
  • Repousse les insectes ravageurs

 

Composition

La répartition entre Bactéries lactiques, levures, bactéries issues de la photosynthèse font la richesse et la qualité d’action complète de cette solution. Une solution composée de 16 familles de micro organismes fermentés, de photosynthèse non génétiquement modifiés, complété avec différentes plantes et extraits naturels.

Cette solution est conçue et fabriquée en France. Toutes les composantes sont garanties sans OGM, non génétiquement modifiées et exemptes de micro-organismes pathogènes, conformément à la directive européenne 2000/ 54/ CE.

 

Bactéries lactiques

Lactobacillus casei et lactobacillus plantarum : probiotique utilisé pour certains traitements intestinaux.

Lactobacillus delbrueckii : transforme le glucose.

Lactobacillus fermentum : probiotique efficace dans la fermentation alimentaire.

Lactobacillus acidophilus, lactobacillus bulgaricus : dans les intestins et dans la bouche des mammifères, contribue à la tolérance à l’acidité.

Lactobacillus buchneri, lactococcus diacetylactis : se retrouve fréquemment dans les aliments animaux pour une meilleure assimilation.

Lactococcus lactis, streptococcus lactisprésente dans les végétaux, appareil génital féminin, certains poissons, protège des pathogènes souvent anaérobie et aérotolérante.

Leuconostoc pseudomesenteroides subsp. lactis biov. :

Diacetyllactis : anaérobie aérotolérante, porte des gênes facilitant l’adaptation à l’environnement, métabolise les citrates.

Leuconostoc pseudomesenteroides : dans le lait, les végétaux, le sang humain et la microflore des champs cultivés naturellement.

Bifidobacterium animalis : anaérobie, présente dans les intestins des mammiferes y compris humains, de la famille des probiotiques.

Bifidobacterium bifidum : produit des bactéries luttant contre les pathogènes

Bifidobacterium longum : Action spécifique contre l’escherichia coli et contre la grippe

Streptococcus thermophilusmétabolise les sucres, récupère l’énergie dans les carbones et se reproduit donc très bien.

 

Levures

Saccharomyces cerevisiae (levure de bière) : Levure très utilisée pour le pain, transforme le glucose en dioxyde de carbone.

Bacillus subtilisSource d’nezymes pour nourrir les autres amylases, les spores résistent à des conditions extrèmes

Natto : bactéries de la rhizosphère, source d’nezymes pour nourrir les autres amylases, les spores résistent à des conditions extrèmes.

Candida utilis. : Acides aminés riches en protéines.

 

Bactéries de photosynthèse

Rhodopseudomonas palustris : permet de réduire les odeurs dans les lisiers ou les milieux graisseux, se développe avec ou sans oxygène.

Rhodopseudomonas sphaeroides : S’adapte aux changements environnementaux, bactérie de photosynthèse, on la retrouve dans les plantes vertes.

 

Actinomycètes

Streptomyces albus, stre. : Protéine.

.

Autres composantes et plantes fermentées

Nutriments, extraits naturels.

Guide d’utilisation

Les quantités sont données à titre indicatif, pour 1 hectare.

Précisions importantes avant toute opération de traitement.

Le matériel utilisé doit être également sans trace chimique ; dans le cas où il a servi précédemment à un traitement herbicide ou insecticide, il est nécessaire de nettoyer et rincer suivant la méthode ci-après :

  • rincer à l’eau très correctement,
  • laver à l’aide d’un savon neutre, et rincer,
  • remplir l’appareil avec de l’eau et un peu de micro-organismes,
  • remuer ou faire fonctionner en circuit fermé pendant quelques minutes,
  • rincer abondamment et laisser au moins une heure à l’air.

Intervention au sol (le plus important !)

Pendant le repos de la plante (hiver), implantation au sol :

  • température de la terre supérieure à 7°c.
  • Profiter du décavaillonnage pour mettre en place Viné.

2 Solutions possibles en fonction du matériel de chacun :

  • Epandre le mélange compost + biochar (1,5 t de compost et 150 litres de biochar) au mieux dans le cavaillon ouvert.
  • Pulvériser le mélange Viné + eau (15 litres de Viné et 350 litres d’eau par hectare) sur le mélange compost-biochar.
  • Fermer le cavaillon sitôt après (ne pas laisser Viné en surface plus de 2 heures).

ou

  • Sur un sol propre et dur (béton, dalles), mettre en tas le biochar.
  • Inoculer le biochar avec 15 litres de Viné et environ 60 litres d’eau et mélanger.
  • Mélanger le biochar au compost avec un engin mécanique ou à la main.
  • Au plus vite, épandre le mélange dans le cavaillon ouvert.
  • Refermer le cavaillon juste après.

Ces méthodes permettent la survie et la multiplication des micro-organismes dans les meilleures conditions.

Il est impératif de répéter cette opération sur tous les rangs.

Les micro pores du charbon de bois vont protéger les micro-organismes, et le compost va participer à leur nourriture. Alors la terre sera nourrie et vivante et les micro-organismes seront absorbés par les radicelles des plantes. Un processus naturel et vivant se mettra en place, ainsi, par exemple, les vers de terre, friands de charbon de bois, vont aider à la répartition du Viné en éparpillant le mélange dans leurs galeries et ce gratuitement, 24/24H.

Important !

  • Ne jamais laisser les micro-organismes à l’air pendant de longues heures ; la majorité d’entre eux sont anaérobies et ne supportent pas d’être longtemps exposés à l’air.
  • Il est nécessaire de bien prévoir l’intervention afin d’effectuer les opérations le plus vite possible, fermer les terres ouvertes sur le compost et biochar afin d’augmenter les chances de vie et de reproduction des micro-organismes.
  • L’ensemble des micro-organismes sera alors disponible pour réduire le compost et le rendre mieux assimilable, créer un ensemble mycorhisé correct et donner immédiatement à la plante la nourriture et la protection nécessaires.

Pour les interventions foliaires

Utiliser si possible un pulvérisateur mécanique bi face afin de gagner du temps et surtout permettre une implantation régulière et sur l’ensemble de la plante.

Avant ouverture des bourgeons

Les conseils concernant l’eau et le matériel restent identiques. Ne pas pulvériser sous 7°c ou au dessus de 45°c ou en plein soleil.

  • Diluer 5 litres de Viné dans 200 à 350 litres d’eau par hectare suivant le nombre de plants et le climat.
  • Pulvériser en basse pression (en dessous de 40 bars).
  • Il est nécessaire de mouiller l’ensemble de la plante sous toutes ses faces.

Stade 3 feuilles

Les conseils concernant l’eau et le matériel restent identiques. Ne pas pulvériser sous 7°c ou au dessus de 45°c ou en plein soleil.

  • Diluer 5 litres de Viné dans 200 à 350 litres d’eau par hectare suivant le nombre de plants et le climat.
  • Pulvériser en basse pression (en dessous de 40 bars).
  • Il est nécessaire de mouiller l’ensemble de la plante sous toutes ses faces.

Avant la Floraison

Les conseils concernant l’eau et le matériel restent identiques. Ne pas pulvériser sous 7°c ou au dessus de 45°c ou en plein soleil.

  • Diluer 5 litres de Viné dans 200 à 350 litres d’eau par hectare suivant le nombre de plants et le climat.
  • Pulvériser en basse pression (en dessous de 40 bars).
  • Il est nécessaire de mouiller l’ensemble de la plante sous toutes ses faces.

A la formation des grappes

Les conseils concernant l’eau et le matériel restent identiques. Ne pas pulvériser sous 7°c ou au dessus de 45°c ou en plein soleil.

  • Diluer 5 litres de Viné dans 200 à 350 litres d’eau par hectare suivant le nombre de plants et le climat.
  • Pulvériser en basse pression (en dessous de 40 bars).
  • Il est nécessaire de mouiller l’ensemble de la plante sous toutes ses faces.

Si besoin, augmenter le dosage d’eau dans les régions très ensoleillées ou sur des sols très secs ; il n’est pas nécessaire d’augmenter le dosage de Viné.

Aucun traitement chimique ne doit intervenir dans l’année (herbicide, insecticide).

La masse organique doit être d’environ 3 % de la masse du sol, il est préférable d’en répandre chaque année avec Viné ; laisser les feuilles et herbages secs se décomposer au pied des vignes.

Les tailles peuvent être reconverties en un excellent biochar (plan gratuit du four à biochar sur notre site).

Si une infestation spontanée intervient, vous pouvez pulvériser une solution de Viné (5 litres à l’hectare).

Les souffres naturels voir les cuivres ne sont pas incompatibles avec Viné, ils ne sont toutefois pas recommandés pour d’autres raisons.

Sur une vigne particulièrement faible, vous pouvez renforcer le traitement avec des poudres de céramique ou de la zéolithe.

Les dosages sont indicatifs, le surdosage est inutile mais pas mauvais pour la vigne ; aucune maladie ne peut être amenée par les micro-organismes.

Les micro-organismes Terem Life sont la vie et par la fermentation, empêchent la putréfaction qui, elle, est synonyme de putréfaction, de champignons néfastes, et de maladies durables.

Il est recommandé de laisser l’herbe entre rangées, si besoin, faucher ou coucher l’herbe.

Les dosages sont donnés à titre indicatif. Il vous appartient d’ajuster les doses en fonction des symptômes et de votre ressentis en rapport avec la cause. Il est impossible de surdoser  les micro-organismes.

Aucun traitement chimique ne doit être rajouté sur la ou les éléments traités.

Le matériel nécessaire pour les traitements ne doit pas contenir de produit chimique. Si ce matériel a déjà été utilisé avec des produits non naturels, il est nécessaire de faire un nettoyage approfondis à l’aide d’eau très chaude et pure à plusieurs reprises.

Cette solution est exempte de micro-organismes pathogènes conformément à la directive européenne 2000/ 54/ CE.

 

Contre-indications

Aucune contre-indication pour l’environnement. Aucun risque en cas d’inhalation accidentelle. Pas de risque de surdosage avec cette solution naturelle.

 

Conservation

Ne jamais oublier qu’étant composé d’organismes vivants, il est nécessaire de bien tenir compte de ces paramètres pour conserver les micro organismes en bonne santé et que leur siciparisation puisse redémarrer sitôt le produit mis en situation.

Cette version est composée (entre autres) de bactéries aérobies et anaérobies.

Pour les bouteilles de 1 litre, après ouverture, cette solution doit être consommée dans les 10 à 15 jours maximum. L’entrée d’air dans la bouteille va contrarier le développement des bactéries anaérobies.

Le conditionnement BIB ou Push-Up évite ces problèmes, la conservation est de 3 à 6 mois (pas d’entrée d’air parasite).

A conserver à l’abri de la lumière, à une température comprise entre 8 et 30°.

 

Recommandations
  • A utiliser dans une eau saine, ne contenant ni chlore ni résidus de produits chimiques !

 

Pour tout autre renseignement commercial ou technique, n’hésitez pas à nous contacter par chat, par mail our par téléphone aux coordonnées indiquées au bas de cette page.

Petit guide d’implantation du Viné !

Print Friendly, PDF & Email
Vous aimez ou voulez nous suivre :
error
Suivez nous :

Informations complémentaires

PoidsND
DimensionsND
Contenance

1,5 litres, 5 litres, 20 litres, 30 litres, 60 litres

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Une solution de traitement globale pour les vignes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *